dimanche 10 décembre 2017

Elle est bien la...

Discrètement, elle s'est invitée ce dimanche matin, silencieusement,  elle a recouvert toute les traces de la nuit pour offrir un paysage immaculé à ceux qui se lèvent tôt...ou se couchent tard !










dimanche 3 décembre 2017

De Zinal à Chandolin en Noir et Blanc

De la fraicheur matinale des bords de la Navizence à Zinal à la quiétude du repos éternel à Chandolin en passant par le hameau de Cuimey et ses raccards séculaires, le noir et blanc sied à merveille à l'hiver montagnard dans le Val d'Anniviers.














samedi 18 novembre 2017

S'éloigner du tumulte

Quand le bruit que je porte à l'intérieur de moi est trop fort, mes pas m'amènent souvent à cet endroit du Val d'Anniviers ou le silence qui y règne 
calme ce tumulte parfois obsédant que l'on peut avoir en soi. Et l'écoute d'une interview d'Ella Maillart ce matin n'est pas étranger à mon évasion à Chandolin.

Maintenant que je commence à trouver les réponses, les questions changent. Ce perpétuel questionnement fait qu'il faut plonger en soi pour trouver d'autres réponses, et ce petit banc au Bâ de la St Jean est propice à ce genre de recherche. 

"Dans une archive de 1986, elle explique ce qu'elle a appris de cet enseignement. Il faut l'écouter expliquer la différence entre le petit "je", celui qui varie en fonction des idées, des sentiments, des caprices de l'âge, et le "je" permanent, qui ne s'identifie ni aux passions ni aux idées, et qui est le seul témoin fiable, le sésame qui permet d'accéder à la plénitude."



Une visite au chalet d'Ella Maillart me fait toujours voyager bien plus loin que Chandolin.
"Les itinéraires d'Ella Maillart" 1973
Reportage de la RTS

La clochette que l'on entend dans cette autre émission sur Ella Maillart.




Le voilà ce petit banc propice à la réflexion... ou je me remémore les paroles entendues ce matin.

"Qui suis je? Si vous ne savez pas qui vous êtes, vous ne comprenez pas d’ou viennent les questions. Si vous avez des lunettes bleus, vous verrez tout en bleu. Si vous avez des lunettes roses, vous verrez tout en rose. 
Selon ce que vous croyez  que vous êtes, vous allez déformer ce que vous voyez d’après vos croyances alors qu’il faut avant tout savoir ce que vous êtes. 

Il faut la présence de quelqu’un qui EST ce qu’il dit. 
La différence entre quelqu’un qui raconte quelque chose qu’il a compris intellectuellement et quelqu’un qui EST ce qu’il dit fait toute la différence.


Il faut devenir ce que l’on comprend pour que ça passe du plan de l’intellect sur le plan de l’essence fondamentale de l’être. "


mardi 14 novembre 2017

Blanc en haut, coloré en bas...

Après les 25 cm de neige tombée ce week-end à Zinal, le contraste est saisissant lors 
d'une escapade en plaine. 
Le soleil est généreusement de la partie et les couleurs automnales sont encore bien la, contrastant avec ma petite ballade bien blanche de ce matin sur les bords de la Navizence. 


Les vignes ont encore de belles couleurs au soleil couchant et un parchet, enveloppé de filets, attend son heure de récolte pour en faire un vin surmaturé qui fera 
le plaisir des connaisseurs...et des autres aussi ! 

Un dernier coup d'oeil à la silhouette de Tourbillon et la chaleur du couchant avant de remonter dans la blancheur et la froidure de Zinal.